Posts Tagged ‘adenoidectomia’

Adénoïdectomie et la croissance faciale

Monday, March 14th, 2011

À la même séance de la Société d'angle, Orlando 2011, que la partie 2 de l'œuvre de la relation entreles voies aériennes du rhinopharynx et de la croissance cranio-faciale , discuté d'une revue de la littérature au cours des dernières 25 années sur ce sujet aussi controversé que:végétations adénoïdes – respiration par la bouche et de la croissance faciale.

Subtile (1954)Y Linder-Aronson(1970) décrivent “cara adenoidea”, due à des végétations adénoïdes hypertrophiques,impliquant la respiration bouche par l'obstruction nasale,de sorte, est formé avec la croissance de l'enfant un visage long et étroit. Cependant, ce stade et d'association de symptômes a été discuté par de nombreux auteurs. Dans l'article par Aronson (1979) et un Solow (1984) mentionné que les changements existent dans le craneofacies est due à des changements”mécaniques” menant à “cara adenoidea&face à adénoïdesonc une perturbation de l'équilibre musculaire du visage, la création d'une piqûre d'ouverture et une position inférieure la langue, qui produit un déséquilibre entre les joues et la langue, causant ainsi une position mandibulaire et la baisse extension de la tête. Tout cela,venir d'un manque de respiration nasale par une obstruction des voies respiratoires supérieures ou de rhinopharynx. Elle note aussi que, pour enlever les végétations adénoïdes et adénoïdectomie, augmente la respiration nasale, augmenter la croissance et la fermeture du plan mandibulaire de la mâchoire, contribuant ainsi à fermer la béance.

Dans 2006, ZETTERGREN-Wijk a rapporté que, après 5 année de réaliser une adénoïdectomie, le plan de la diminution de la mandibule en augmentant la hauteur postérieure du visage, bien augmenté la hauteur faciale antérieure reste. Après l'adénoïdectomie, il ya une augmentation des médiateurs de l'hormone de croissance, Facteur de croissance insuline 1, et de facteur de croissance insuline 1 BP (protéines borné), ce dernier circule dans le sang pour accompagner une protéine. Ces médiateurs sont fixés aux muscles masticatoires avec une activité accrue, le masséter et ptérygoïdien médial, résultant en une croissance accrue somatiques. Ainsi, dans le condyle, créer une croissance endochondrale et l'gonion, croissance par apposition (Vogl, 1993), augmentant ainsi la hauteur du visage et postérieure plan mandibulaire fermée. Alors, à partir de 2006, stipule que la croissance craniofaciale troubles post-adénoïdectomie devrait y avoir des changements”Métaboliques” d'hormone de croissance, et non à des changements “mécaniques” décrit dans 70 et 80.